L'apprentissage pour les jeunes

L'apprentissage est basé sur le principe d'une formation en alternance. L’apprenti(e) partage son temps entre l'entreprise qui assure sa formation professionnelle sous la responsabilité d'un Maître d'Apprentissage et le CFA qui dispense une formation générale tant pratique que théorique.

CONTRAT :

C'est un contrat de travail à durée déterminée (CDD). Il est signé par le jeune (les parents ou représentant légal si le jeune est mineur) et par l’employeur. L’apprenti(e) devient un salarié de l'entreprise au même titre que les autres salariés, avec les mêmes droits et les mêmes obligations.

L'apprenti est soumis au même temps de travail que les autres salariés de l'entreprise. La durée légale du travail effectif est fixée à 35 heures par semaine. Le temps partiel est exclu.

Toutefois, l'apprenti de moins de 18 ans bénéficie d'une certaine protection :

  • 2 jours de repos consécutifs par semaine,

  • travail de nuit interdit (entre 22h et 6h dans le cas d'un jeune de 16 à 18 ans, entre 20h et 6h dans le cas d'un jeune de moins de 16 ans),

  • pas plus de 8 heures par jour, sauf dérogation dans la limite de 5 heures par semaine, accordée par l'inspecteur du travail après avis du médecin du travail,

  • pas plus de 4h30 consécutives, qui doivent être suivies d'une pause de 30 minutes consécutives.

Un apprenti, quel que soit son âge, ne peut être tenus de travailler les dimanches et les jours de fêtes légales.

La formation de l'apprenti doit avoir une durée minimale de 400 heures par an.

 

Les avantages pour le jeune

L’apprentissage vous permet d’acquérir une formation professionnelle et une culture générale, en alternant périodes en entreprise et périodes au CFA Le Robillard.

Vous bénéficiez d’un contrat de travail et donc d’une rémunération tout en préparant votre diplôme et vous développez une excellente capacité d'employabilité.

Les avantages :

  • une carte des métiers est délivrée à chaque nouvel apprenti, ce qui lui permet d’accéder à des réductions tarifaires, notamment en matière de transport ou d’activités culturelles et sportives,

  • la Région par la Carte "ATOUTS NORMANDIE" apporte une aide à l’accompagnement de l’alternance afin de favoriser la réussite éducative et contribuer à diminuer les frais de transport, d’hébergement et de restauration,

  • tant que le salaire n’est pas supérieur à 55% du SMIC, les parents ou représentant légal continuent à percevoir les allocations familiales. Ensuite, l’apprenti peut prétendre aux aides pour le logement auprès de la Caisse d’Allocations Familiales dont il dépend,

  • le jeune est couvert par la Sécurité Sociale ou la MSA pour les risques maladie ou accident du travail et il cotise pour sa retraite,

  • le contrat d’apprentissage est un contrat de travail ; de ce fait il a droit à des aides en cas de chômage ultérieur.

 

L'élaboration du projet avec le CFA

Vous souhaitez entrer en formation en Apprentissage, prenez contact avec le CFA "Le Robillard" qui vous accompagnera dans vos démarches :

  • entretien avec l'équipe pour discuter de votre projet,
  • mini-stages au sein du CFA avec atelier d'appui à la recherche de Maître d'apprentissage,
  • aide à la recherche de Maître d'apprentissage en fonction de la formation souhaitée et de votre secteur géographique.

 

La recherche d'un employeur est une étape clé dans ce projet.

Alors n’hésite pas à multiplier les demandes dans les entreprises, la persévérance finit par payer !

Quelques pistes pour vous aider dans votre prospection :

  1. Commencez votre recherche d'entreprise le plus tôt possible. N'attendez pas le mois de juin, ou encore pire, l'été, quand les entreprises prennent leurs congés.

  2. C'est au jeune d'entreprendre les démarches pour trouver l'entreprise et le maître d'apprentissage qui l'accompagnera tout au long de sa formation professionnelle.

  3. Savoir présenter son profil et son projet à l'employeur en quelques mots. Dites toujours ce qui vous plaît et vous motive, par exemple : le travail avec les animaux, la conduite, les contacts avec les clients, le secteur du machinisme (ou autre) qui vous passionne, etc.

  4. Pensez aux entreprises dans lesquelles vous auriez déjà fait un stage (même court) les années précédentes et où vous avez eu de bons contacts. Il est toujours plus facile de contacter un lieu où vous êtes déjà connu.

  5. Faites jouer votre réseau : parents, famille, amis, voisins. Demandez-leur s'ils connaissent une entreprise, s'ils ont un contact. Si vous appelez et qu’il n'y a pas de possibilité d'apprentissage, demandez à cette personne si elle n’aurait pas d’autres contacts pour vous.

  6. Pensez aux entreprises voisines de votre domicile.

  7. S’adresser à la Mission Locale, Chambre d’Agriculture, l’Entreprise des Territoires de Normandie, l’APECITA, FDSEA, l’AREFA, Association des Jeunes Agriculteurs… Vous pouvez aussi consulter des annuaires d'entreprises qui donnent des listes par branche et secteur professionnel.

  8. Déposez un CV lorsque vous ne pouvons rencontrer personne et n’oubliez pas de reprendre contact après quelques jours.

  9. Prévoir un carnet de bord pour noter les démarches qui ont été effectuées (courriers, visites, coordonnées du chef d’entreprise, personne rencontrée…).