Le colloque Ecophyto 2 s’est tenu au Robillard …

salle des gardes.jpg

Publié le 16 novembre 2016

Le but : partager autour des nouvelles pratiques dans un cadre historique  et s’adapter à Ecophyto 2, mais surtout « Savoir plus, risquer moins… », pour mieux utiliser  les phytos !

Le 8 novembre dernier, Le Robillard a accueilli le colloque Ecophyto organisé par les animateurs Ecophyto de Normandie. Le colloque s’adressait aux agriculteurs et techniciens venus s’informer  sur les orientations du nouveau plan Ecophyto, revu fin 2015. Le thème était centré sur la santé des utilisateurs de produits phytosanitaires.  

Les étudiants de BTS APV1 & 2 ont rejoint les techniciens et agriculteurs et ont également participé aux échanges  sur les pratiques visant à réduire l’utilisation des produits phytos,  et  à les  utiliser  en toute sécurité…  

Après une introduction du colloque par J Cézard, directeur de la DRAAF et par D Génissel, président de la Chambre d’agriculture de Normandie, Vincent HEBRAIL, chargé de projet ECOPHYTO au Ministère de l’agriculture, a reprécisé le cadre d’Ecophyto2.

Trois ateliers étaient ensuite axés sur les risques liés à l’utilisation des produits phytos :

Pierre LEBAILLY, du Centre régional de lutte contre le cancer F. Baclesse, INSERM, et Université de Caen Normandie, déjà venu témoigner l’an passé au Robillard, a partagé ses résultats de suivis de cohortes d’agriculteurs utilisateurs de phytos, attestant  des risques pour la santé des  utilisateurs de phytos.   

Denis LEPORTIER, Conseiller en prévention des risques professionnels de la MSA des Côtes Normandes a insisté sur l’importance de s’informer, de se protéger lors de l’utilisation des produits phytosanitaires.

pulvé .jpgSur l’atelier « Utiliser votre matériel en toute sécurité » animé par 3 animateurs (Samuel HARDY, responsable de l'équipe cultures à la CA Calvados, et Sonia GRIMBUHLER, Irstea, et Marc GALLIEN, chargé de prévention agricole à la DIRECCTE Normandie), les participants étaient invités à s’interroger sur « comment utiliser son matériel de pulvérisation en limitant son exposition aux produits phytosanitaires »,  Le bon sens des choix techniques et économiques rejoint bien souvent les objectifs de protection de l’environnement, mais les progrès techniques ne doivent pas faire oublier les risques pour l’utilisateur.

Dans quatre autres ateliers témoignages, 4 agriculteurs impliqués dans la démarche ecophyto 1 et faisant partie de groupes Dephy ont témoigné et ont montré que les solutions ne sont pas uniques pour réduire les phytos; leurs approches sont souvent complémentaires, les réponses se trouvent dans l’approche globale des systèmes de cultures, la réflexion sur les rotations, l’agronomie, voire le biocontrôle ; l’objectif est bien de trouver un compromis entre efficacité technique, primordiale pour préserver le potentiel des cultures, protection de l’environnement et protection de l’utilisateur.

conference_1.jpgAteliers  témoignages :

 La gestion des adventices en système non labour, retour sur 6 ans d'essai à l'échelle du système
Avec Rémi PELTIER, Agriculteur à Guêprei (61) et Régis VECRIN, Conseiller en agronomie et productions végétales à la Chambre d’agriculture de l’Orne

Eric ODIENNE, Agriculteur à Chamblac (27) et Bertrand OMON, Animateur du groupe de fermes DEPHY de la Chambre d’agriculture de l’Eure  ont témoigné sur "L'agriculture intégrée, une approche système pour réduire les phytos".

 

Article et photos : N Marquet, enseignante en  agronomie -phytotechnie