Découverte de la filière betteraves par les APV2 du Lycée : épisode1 : Priorité aux réglages, éléments clés pour la qualité de la récolte.

Publié le 13 novembre 2018PHOTO NM18 19 2.JPG

Cette campagne 2018, les semis tardifs de l’année ont pénalisé les betteraves qui présentent des rendements très hétérogènes selon les secteurs géographiques. Le responsable ETA Denis Giffard témoigne d’une campagne très particulière.

M Lecellier, agriculteur de la plaine de Falaise a accepté de recevoir le groupe de BTS APV2 du lycée et a présenté la place de la betterave dans son système de cultures.

Denis Giffard a partagé son expérience avec les jeunes et expliqué le fonctionnement de sa machine qu’il règle avec précision depuis sa cabine écoutant chaque cliquetis et ayant toujours un œil averti sur chaque pièce des scalpeurs aux turbines…pour assurer à son client un rendement maximal, limiter les pertes, éviter les scalpages excessifs, les casses de pivots, limiter la tare terre.

Le débit de chantier n’est pas  sa priorité pour assurer un travail optimal.

Toutefois, à mesure de l’avancement, le tas de betteraves monte sur la plateforme le long de la parcelle ; les betteraves vont bientôt être enlevées pour prendre la direction de Cagny où le groupe de BTS APV et ses  deux enseignants d’agrophyto et d’agroéquipement vont les retrouver la semaine prochaine lors de leur prochaine visite.

Article et photo : N. MARQUET, Enseignante en Agronomie-Phytotechnie